2013

Prix d’écriture des lycéens 2013

Pour 2013, le prix lycéen 2013 aura gravi une marche supplémentaire dans ce cheminement vers Antonio Machado. 180 élèves de 10 établissements différents étaient présents au lycée Jean Lurçat de Perpignan, lors des délibérations. Il n’y avait même pas assez de chaises au début, mais ce souci fut vite résolu.

Du côté français, étaient présents les établissements des PO : les lycées de Perpignan Pablo Picasso, Aristide Maillol, Jean Lurçat, le lycée Rosa Luxemburg de Canet en Roussillon et le lycée Déodat de Séverac de Céret.

Nous avons pu compter aussi sur la participation nouvelle du lycée Ruffié de Limoux dans l’Aude.
Du côté espagnol, l’IES Camp Clar de Tarragone, toujours présent, mais aussi des nouveaux : les IES de Gabriel Ferrater de Reus, Casenoves de Inca (Baléares) et Federica Montseny de Badia del Valles.

Ce prix, qui ne fait que se développer, existe pour que les élèves n’oublient pas que ce département porte, dans son histoire, celle des réfugiés espagnols qui ont lutté contre le totalitarisme pour tenter de sauver la démocratie. Antonio Machado, avec sa mère et son frère, faisaient partie de ce chemin d’exil.  Cependant pour Antonio, le chemin s’est arrêté à Collioure, où il est enterré, après avoir reçu l’aide de Mme Figuères. Ainsi pour maintenir la mémoire de ce poète et humaniste, qui était aussi professeur de français en Espagne, ce prix a été créé. Certes il a été créé pour que nos jeunes des deux côtés des Pyrénées n’oublient pas notre histoire récente mais également pour les inciter à lire et écrire dans cette société d’ultra-communication qui nous entoure, entre les réseaux sociaux, les twitt, les blogs… Car si ces jeunes communiquent sur tous les réseaux, il faut que leur écriture chemine sur d’autres canaux. Ainsi, à travers ce prix, ils nous démontrent que l’écriture est aussi un lieu de liberté et de création sur lequel ils ont aussi capables de cheminer.

Remercions Manu Alcantara, ancien lauréat, pour sa belle affiche.

Avec l’aide de quelques photos, voici le déroulement du prix des lycéens.

Cette année Mr Dominique Fontes du Lycée Jean Lurçat de Perpignan a acueilli le prix. 180 élèves étaient présents.

16 professeurs les accompagnaient.

Les personnalités qui nous ont soutenus, en cette journée, étaient de gauche à droite :

  • Mme Aigle, proviseure du lycée Aristide Maillol,
  • Mr Fontes, proviseur du lycée Jean Lurçat,
  • Mr Moly, maire de Collioure et Président d’honneur de la Fondation,
  • Mr Martinez, secrétaire de la Fondation,
  • Mr Figuères, membre de la Fondation, et fils de Mme Figuères qui aida Antonio Machado,
  • Mr Hernandez, représentant de l’Inspection pédagogique d’espagnol de l’académie de Montpellier, qui nous apporte son appui et son aide.

Etaient présentes dans la salle pour animer le prix :

  • Mme Garcia, secrétaire adjointe de la Fondation,
  • Mmes Arcas Jorda et Santa-Garcia, co-fondatrices du Prix d’écriture lycéen de la Fondation.

Le vote a commencé et des lectures de poèmes de Machado ont agrémenté le travail de calcul. Parfois un diaporama correspondait au poème.

Mr Figuères a raconté aux élèves comment sa mère Mme Figuères avait  aidé les réfugiers républicains en les accueillant dans sa boutique et en leur offrant du café pour se réchauffer. Ce témoignage a ému les élèves.

Le vote du jury élèves. Chaque établissement  distribue  10 points. Un élève porte-paroles exprime donne le résultat de son établissement  en l’argumentant en espagnol ou en français. Ici des élèves de Reus, Lurçat, Limoux prennent la parole.

Cette année les 3 gagnants ont été :
1er prix Manou Holderle de 1ère euro du lycée Jean Lurçat de Perpignan pour « ¿Cómo ? »
2e prix ex-aequo Andrea Muñoz et Maycon Rezende de l’IES Casenoves de Inca (Baléares)
3e prix Cyril Blanc du lycée Pablo Picasso de Perpignan

A la fin du vote M. Moly a félicité tous les participants : ceux qui ont écrit et  les membres du jury. Il les a également invité à maintenir vivante la mémoire d’Antonio Machado  ainsi que ses idées humanistes et républicaines.

La presse locale a publié un beau témoignage de cette journée.

Le dimanche 24 février 2013, lors du jour de commémoration à Machado, les élèves ont reçu leur prix au centre culturel de Collioure.

La matinée à Collioure s’est achevée par le dépôt de la gerbe sur la tombe d’Antonio Machado par Mr Moly, maire de Collioure et Mme Santa-Garcia, nouvelle présidente de la Fondation.
Ensuite, sur la tombe, de nombreuses lectures émouvantes et des chants se sont déroulés après un silence en mémoire au Poète.

La tombe fleurie d’Antonio Machado au cimetière de Collioure le 24 février 2013.